Attentats du 13 novembre 2015

Vous êtes ici : Accueil / Que se passe-t-il ? / Attentats du 13 novembre 2015

Consignes de sécurité

De nouvelles consignes ont été précisées le 20 novembre, pour la semaine du 23 au 29 novembre. Elles sont reconduites pour les deux prochaines semaines, du 30 novembre au 13 décembre.

 

Elles sont résumées sur une affichette disponible ici, affichée en plusieurs endroits de l’établissement, envoyée par mail aux personnels et aux parents

Téléchargez l'affichette

Minute de silence

Conformément aux instructions de Monsieur le Président de la République, une minute de silence sera observée dans tous les services publics aujourd’hui à 12 heures. Le moment où commencera cette minute de silence sera annoncé par haut-parleur à 11h59.

 

Il est important de passer quelques minutes, un quart d'heure au maximum, pour réfléchir ensemble au sens de ce moment de recueillement. Au-delà de la clarification, cela peut ou pas (comme le sentira le professeur) être l’occasion pour les élèves d’exprimer leurs émotions. Car exprimer ses émotions permet aussi à notre esprit de prendre ensuite le recul nécessaire à la réflexion, afin de ne pas tomber dans les réactions irréfléchies ni céder aux amalgames. Par contre, aucun débat ne sera entamé aujourd'hui sous le coup de l’émotion.

Si certains se sentent démunis face à cela, l’équipe de direction leur propose un texte à lire juste avant la minute de silence :

Vendredi soir, au cœur de Paris et aux alentours du stade de France où se déroulait un match de football amical France-Allemagne, ont eu lieu une série d'attentats qui ont tué plus de 130 personnes et en ont blessé plus ou moins grièvement plusieurs centaines d'autres.

Ces actes, commis par des personnes dont l'esprit a été obscurci et aveuglé par des discours irrationnels de haine, sont condamnés :

  • par l'ensemble des responsables des différentes religions et spiritualités présentes sur le territoire de notre pays,
  • par l'ensemble des dirigeants de tous les partis politiques français,
  • par la quasi-totalité des gouvernants à travers le monde, quelle que soit leur « couleur » politique,
  • et, bien sûr, par tout homme et toute femme vivant en France, que l'annonce de tels actes terroristes meurtriers remplit d'horreur...

 

Que nous disent ces attentats ?

Écrire, défendre la liberté, se détendre en buvant un verre en terrasse, manger par gourmandise, écouter de la musique, regarder un match sportif.... ne sont pas permis par les extrémistes auteurs de ces attentats.

Au cours de cette année 2015, ils se sont attaqués à la LIBERTÉ d’expression, en supprimant des journalistes. Ils se sont attaqués à l’EGALITE entre les citoyens, en attaquant un magasin au motif que ses clients habituels étaient juifs et n’auraient pas, selon eux les mêmes droits que les autres. Vendredi, en s’attaquant aux clients de cafés, aux amateurs de musique se réunissant dans un concert, aux 70000 spectateurs d’un match sportif, ils s’attaquent aux moments de FRATERNITÉ que les français s’accordent entre eux.

C’est donc bien notre république qui est attaquée, en ce qu’elle est, au plus profond de ses valeurs.

Nous allons observer une minute de silence pour rendre hommage à celles et ceux qui ont été victimes de ces actes odieux. Nous nous associons à la peine de leurs familles et amis, touchés dans leur cœur par la mort ou les blessures de leurs proches ou de leurs copains et copines.

Communiqué de Mme la Ministre

Madame, Monsieur,

Les attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis ce vendredi 13 novembre ont atteint une nouvelle fois le cœur de notre République et nous ont tous bouleversés. Le Président de la République a déclaré l’état d’urgence et trois jours de deuil national.
Toutes mes pensées vont vers les victimes de ces actes abominables et leurs proches.


En tant que professionnel de l’éducation, vous serez dès lundi devant vos élèves, des plus jeunes aux plus âgés. Des élèves auxquels rien de cette tragédie n'aura échappé et qui vous interrogeront sans aucun doute, vous qui êtes pour eux des repères importants. Parce que vous leur offrez les savoirs nécessaires à la compréhension du monde d’aujourd’hui, il est important que vous puissiez leur répondre. Ce dialogue, je le sais, n’est jamais évident à mener. Pour vous aider dans cette difficile mission, des ressources spécifiques sont mises à votre disposition.
Vos chefs d'établissement et vos inspecteurs sont par ailleurs mobilisés pour vous accompagner ou organiser collectivement ces temps d'échange.

Enfin, comme l'a décidé le Président de la République, une minute de silence sera respectée dans l’ensemble des services publics ce lundi 16 novembre. Dans les écoles et les établissements scolaires, il est important que ce moment de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l’âge des élèves, puisse être précédé de ces temps d’échange avec les élèves.
Des consignes complémentaires ont été envoyées à tous les Recteurs et Rectrices et vont parvenir à vos directions.

L'École de la République transmet aux élèves une culture commune de la tolérance mutuelle et du respect. Chaque élève y apprend à refuser l'intolérance, la haine et la violence sous toutes leurs formes. C’est malheureusement dans des heures aussi douloureuses que celles que nous vivons actuellement que l’importance de cette mission apparaît avec autant de force et d’intensité.

Madame, Monsieur, dans ce moment grave, je vous renouvelle mon soutien et vous remercie pour votre professionnalisme et votre mobilisation.

Najat Vallaud-Belkacem
Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

12 »